• Jane: Chapitre 5

    Retour en arrière

     

    Des sanglots retentissaient depuis la chambre de la petite Jane. Cela durait comme ça depuis un mois, chaque nuit.

     

    - Ne bouge pas Gérard, j’y vais. Quelle petite capricieuse !

     

    Les sanglots redoublèrent, avec le mal de tête de la mère.

     

    - Qu’est ce qu’il y a encore Jane ?

     

    - J, j, j, j, j, he, he, he, he, c-c—aauuuchemar-… L’enfant ne termina pas, assommée par la peur, et les cordes vocales nouées par les pleurs.

     

    - Tu as quoi encore ?!

     

    - AAAHHAAAHA… Jane ne produisait que des sons gutturaux et rauques. Elle suffoquait dans ses larmes.

     

    - Arrête donc de crier ! Idiote ! Tu n’en as pas marre ? Ca fait un mois qu’on se lève à 3h du mat pour toi, sale enfant gâtée ! Débrouille-toi !

     

    Renée ne connaissait pas bien sa petite fille. Elle s’était trop peu occupée d’elle. Jane, elle avait choisi ce prénom à la légère parce que ça lui était venu comme ça. Elle n’aimait même pas ce prénom et encore moins sa fille. Elle, elle aurait voulu un beau bébé, dodu, souriant et en pleine santé. Elle avait eu ce puceron maigre, chétif, roux, qui pleurait tout le temps, tellement fragile qu’il risquait de se briser à chaque geste un peu trop brusque.

     

    - Renée, ne lui parle pas comme…

     

    - AAAAAAAAAAAHHHH !

     

    - Tu tombes biens Gérard ! Occupe-toi d’elle ! J’en ai ma claque de cette gamine ! hurla Renée par-dessus le vacarme.

     

    Elle ne savait pas qu’à 4 ans, Jane adorait lire et qu’elle était déjà très intelligente. Ni que, par conséquent, Jane comprenait tout.

    Gérard, lui aussi, perdit vite son calme devant les hurlements de la petite fille.

     

    - Tais-toi donc ! Mais tais-toi donc !

     

    - Non mais regarde-la ! Le visage couvert de morve, en train de baver ses larmes ! Quel spectacle répugnant ! ARRÊTE DONC !

     

    Renée devint rouge de colère. Elle baffa sa propre fille, et, avec Gérard, quitta la pièce en la laissant s’étouffer dans son malheur.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :