• Lunaria Chapitre 5: Lovers of Evil

    Alors qu’Allan et Elena continuaient leur tendre danse solitaire dans la grande salle au rythme de la musique, le jeune magicien aux yeux devenus rouge et or reprenait doucement son apparence normal.

     

    La station mp3 passait une musique de circonstance : Nightmare de Avenged Sevenfold.

     

    « Your nightmare comes to life !

     

    Dragged you down below,

    Down to the Devils show,

    To be his guest forever.

    Peace of mind is less than ever.

     

    Hate to twist your mind,

    But God ain’t on your side,

    An old anquiantance severed.

    Burn the world your last endeavor.

     

    Flesh is burning.

    You can smell it in the air,

    ‘Cause men like you have such an easy soul to steal. »

     

    Les deux amants continuaient leur danse au rythme de la musique, se rapprochant doucement de la sortie.

    La musique perdait en puissance au fur et à mesure que les deux amoureux se rapprochaient de la porte.

     

    « So stand in line while they ink number in your head,

    Your now a slave until the end of time here.

     

    Nothing stops the madness turning, haunting, yearing pull the trigger.

     

    You should have known,

    The prince of Evil,

    And it hurts to know that you belong here,

    Yeah,

    Ooooooh !

    It’s your fucking nightmare !

    While your nightmare comes to life !!! »

     

    La musique continuait tandis que les amants s’étaient posés sur les marches de l’estrade l’un contre l’autre. Rien ne semblait pouvoir troubler ce moment de bonheur paisible mais c’était trop beau pour être vrai : la jeune Elena se dégagea des bras d’Allan.

     

    Allan : Qu’est-ce qui se passe ? Pourquoi me fuis-tu tout à coup ?

    Elena : C’est pas bien. On ne peut pas être ensemble !

    Allan : Pourquoi ? Parce que je suis maudit ? À cause de cette malédiction, je devrais me laisser abattre comme un chien galeux ?

    Elena : Je dis pas ça !

    Allan : Alors je dois renoncer au bonheur à cause de ça ? À cause de la malédiction, je devrais m’isoler de tout ?

    Elena : Je dis pas ça…

    Allan : Mais tu le sous-entends.

     

    Le jeune homme se redressa d’un bon et se téléporta à la limite du plafond.

     

    Elena : Redescends de là !

    Allan : Et pourquoi je descendrais ?

    Elena : Parce que je te le demande !

    Allan : Et pourquoi tu le demandes ?

    Elena : Parce que je me sens seule en bas…

    Allan : Je t’ai pas entendu.

    Elena : Descend et dépêche !!

     

    Allan s’exécuta et la musique continuait.

     

    « Can’t wake up in sweat,

    Cause ain’t over yet,

    Still dancing with your demons,

    Victim of your own creation

     

    Beyond the will of fight,

    Where all that’s wrong is right,

    Where hate don’t have a reason,

    Loathing self assassination.

     

    You’ve been lied to,

    Just to rape you of your sight,

    And now they have the nerve to tell you how you feel.

     

    So sedated as they medicate your brain,

    And while you slowly go insane they tell ya,

    « Give with the best intentions, help you with your complications »

     

    You should have known,

    The prince of Evil,

    And it hurts to know that you belong here,

    Yeah,

    No one to call,

    Everybody to fear,

     

    Your tragic fate,

    Is looking so clear,

    Yeah,

    Ooooooh,

    It’s your fucking nightmare. »

     

    Allan se posa devant la jeune magicienne aux yeux émeraudes qui lui sauta au cou et l’embrassa comme il le faisait précédemment.

     

    Elena : Tu es vraiment trop bête.

    Allan : Qui sait.

    Elena : Tu le fais exprès pas vrai ? Tu as très bien compris que-

     

    Allan lui coupa la parole avec un baiser encore plus tendre qu’il ne l’avait fait précédemment.

    La musique continuait de plus belle.

     

    « (Break)

     

    (Maniacal laughter)

    Fight. Not to fail.

    Not to fall.

    Or you’ll end up like the others

     

    Die, die again.

    Drenched in sin.

    With no respect to another.

     

     

    Down, feel the fire.

    Feel the hate.

    Your pain is what we desire.

     

    Lost, hit the wall.

    Watch your crawl.

    Such a remplaceable liar.

     

    And i know you hear their voices,

    Calling from the above,

    And i know they may seem real,

    These signals of love,

    But our life’s made up of choices,

    Some without appeal,

    They took for granted your soul,

    And it’s ours now to steal.

     

    As your nightmare comes to life.

     

    You should have known,

    The prince of Evil,

    And it hurts to know that you belong here,

    Yeah,

    No one to call,

    Everybody to fear,

    Your tragic fate,

    Is looking so clear,

    Yeah,

    Ooooooh,

    It’s your fucking nightmare. »

     

    Les deux amants continuaient leur duos amoureux et finirent par sortir une fois la nuit tombé de la grande salle. Elena ne dormit pas dans sa chambre cette nuit, elle passa la soirée dans les bras de son amant.

     

    Take my life, let’s do this illusion dream.

    Prend ma vie, allons faire ce rêve illusoire.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :