• Lunaria Chapitre 8: The Devil and the Princess of Darkness.

    La jeune Yuki se réveilla avec les premiers rayons du soleil dans les bras d’Allan lequel volait haut dans le ciel au dessus de l’école.

    Celle-ci avait dormi toute la journée et la nuit dans ses bras.

     

    Yuki : Hein…? Où je suis ?

    Allan : Quelque part dans le ciel entre la France et le Japon.

    Yuki : Hein?! Allan ?! Qu’est-ce tu … putain mais c’est quoi ce bordel ?! Qu’est-ce que j’fous dans tes bras ?! Et en plein ciel en plus ?!

    Allan : Oui c’est bien moi, ce bordel, c’est toi qui l’as mis et t’es dans mes bras en plein ciel parce que tu t’es évanouie et t’es tombée sur moi…

    Yuki : J’me suis évanouie ?! Moi ?!

    Allan : C’est de ta faute. T’aurais pas dû me laisser te mordre.

     

    Celle-ci se serra un peu plus contre le jeune homme aux yeux aussi rouges que ses joues.

     

    Yuki : Boucle-la. Je regrette rien.

    Allan : Tu devrais.

     

    C’est à ce moment qu’elle remarqua qu’elle portait un t-shirt qui ne lui appartenait pas et deux fois trop grand pour elle ainsi qu’un jean noir sorti de son armoire plus une veste noire qui n’était, comme le t-shirt, pas à elle.

     

    Yuki : Peu importe, je me souviens pas m’être habillée comme ça.

    Allan : J’allais pas t’emmener en nuisette, quand même.

    Yuki : Attend ?! Tu m’as habillée ?!

    Allan : Ouais.

    Yuki : Pose-toi. Magne.

     

    Il s’exécuta et se prit une gifle qui résonna dans la grotte où ils s’étaient posés et fit vibrer l’air autour d’eux.

     

    Allan : …

    Yuki : Ca c’est pour m’avoir matée et habillée sans ma permission.

     

    Elle se rapprocha de lui et lui sauta au cou…puis lui vola son portable. Elle parcoura les musiques et choisit totalement au hasard : Nightcall de Kavinski.

     

    « I giving you a night call, to tell you what i feel.

    I want drive through the night, down the hills

    I gonna to tell you something you don’t want to hear.

    I gonna show you where is dark, but have no fear.

     

    There’s something inside you,

    It’s hard to explain.

    They’re talking about you, boy

    But you still the same.

     

    There’s something inside you,

    It’s hard to explain.

    They’re talking about you, boy

    But you still the same. »

     

    Yuki : C’est quoi cette musique ? J’la connaissais pas.

    Allan : C’est Nightcall de Kavinski, elle a servi pour un film l’année dernière.

    Yuki : Ah oui.

     

    Le jeune démon se tourna vers l’extérieur de la grotte et remarqua qu’il pleuvait. Il pleuvait tellement qu’il était impossible même pour le meilleur des magiciens d’eau d’avancer.

     

    Allan : On est pas prêt de sortir de cette grotte.

    Yuki : Perso, ça me dérange pas tellement. C’est les vacances aujourd’hui, tout le monde doit être rentré dans leur famille …

    Allan : T’as pas envie de rentrer, on dirait.

    Yuki : Pas vraiment…vu mes parents…enfin ma mère et son jule..

    Allan : Je comprends.

    Yuki : Comment tu peux comprendre, tu me connais même pas !

    Allan : J’ai vu une partie de ta vie quand j'ai sucé ton sang. La partie parentale en entier.

    Yuki : …

    Allan : T’en fais pas, j’garderais ça pour moi. De toute façon, j’ai personne à qui le dire. Personne ne m’attend non plus chez moi.

    Yuki : Tes parents sont pas chez toi ?

    Allan : Je vis seul. Et puis je me vois mal revenir devant eux avec cette malédiction qui pèse sur moi...

     

    La jeune magicienne aux yeux vairons monta le son de la musique et le jeune homme devenu démon se plongea dans les paroles.

     

    « I giving you a night call, to tell you what i feel.

    I want drive through the night, down the hills

    I gonna to tell you something you don’t want to hear.

    I gonna show you where is dark, but have no fear.

     

    There’s something inside you,

    It’s hard to explain.

    They’re talking about you, boy

    But you still the same.

     

    There’s something inside you,

    It’s hard to explain.

    They’re talking about you, boy

    But you still the same. »

     

    Yuki : Elle est pas si mal comme musique.

    Allan : Pas vrai ?

     

    Allan se rapprocha de la jeune fille frissonnante et la prit dans ses bras. Elle ne refusa pas cet apport de chaleur humaine même si cela venait d’un démon. Cette fois, elle ne résista pas à la tentation : elle se rapprocha encore un peu plus du jeune homme et l’embrassa doucement et tendrement.

     

    « There’s something inside you, (There’s something inside you)

    It’s hard to explain. (It’s hard to explain)

    They’re talking about you, boy. (They’re talking about you, boy)

    But you still the same »

     

    Il passa ses bras autour de son cou et ils restèrent ainsi même après s’être séparés, à bout de souffle et prirent tous deux un teint rouge pivoine.

    Yuki s’endormit quelques minutes plus tard dans les bras de son ami qui la rejoignit peu après.

     

    Take my life, my heart, everything you want. If it make you stay with me.

    Prend ma vie, mon cœur, tout ce que tu veux. Si ça te fait rester avec moi.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :