• Elena se réveilla avec les rayons du soleil venant réchauffer son visage, elle tendit le bras là où devait se trouver son amant, mais la place était vide. Allan était sur la rambarde de sa fenêtre, les ailes déployées et les écouteurs de son mp3 dans les oreilles.

    Elle souleva la couette et remarqua qu’elle était en sous-vêtements. Elle emprunta un t-shirt au blond et le rejoignit à la fenêtre.

    La jeune magicienne prit son amour dans ses bras.

     

    Elena : Qu’est-ce qu'il y a ?

    Allan : J’ai encore fait ce même cauchemard.

    Elena : Tu me racontes ?

    Allan : Tu sais très bien de quel cauchemard, je parle.

    Elena : Non, justement, je sais pas à qui tu l’as raconté mais tu m’en à jamais parlé.

    Allan : Ah, j’ai cru te l’avoir déjà raconté. Dans ce cas, écoute bien.

    Elena : Je t’écoute déjà.

    Allan : J’ai rêvé de nous mais pas dans le bon sens du terme.

    Elena : Comment ça ?

    Allan : On se faisais agresser.

    Elena : Ah ?!

    Allan : Je me faisais détruire, non je ne mâche pas mes mots. La créature me coupait d’abord les deux bras commençant par le gauche puis le droit. Il s’attaquait ensuite à ma poitrine et la lacerait sans ménagement et il finissait par me planter soit entre les côtes soit au cœur.

    Elena : Et il m’arrive quoi ?

    Allan : Toi, tu te fais battre à mort et violer.

    Elena : Ah…

     

    La jeune fille serra son amant plus fort contre elle.

     

    Elena : C’est qu’un rêve, un affreux cauchemard certes, mais ça n’est pas la réalité.

    Allan : Ouais mais ça me fait mal quand même.

     

    Alors que le jeune homme devenu démon touchait la cicatrice récemment apparu au niveau de son cœur, la musique se fit entendre dans la chaîne-hifi trônant sur le bureau. Il s’agissais de Angel of Darkness.

     

    « Angel of Darkness,

    Angel of Darkness,

     

    The world is in your hand,

    But i will fight until the end.

     

    Angel of Darkness,

    Angel of Darkness,

     

    Don’t follow your command,

    But i will fight,

    And i will stand. »

     

    Les paroles décrivaient bien les sentiments du jeune démon et de sa compagne humaine. Ils étaient prêts et décidés à combattre la malédiction dont était victime Allan, malédiction qui l’avait transformé en Ange des Ténèbres.

     

    « When the Darkness fall,

    The pain is all,

    The Angel of Darkness

    Will leave behind.

     

     

    But i will

    Fight.

     

    The love is lost,

    Beauty and Light

    Have Vanished from the Garden of Delight.

    The Dream are gone,

    Midnight has come,

    The Darkness is our new Kingdom.

    Yeah, yeah.

     

    Angel of Darkness,

    Angel of Darkness. »

     

    Elena attira le blond aux yeux rouges rubis à l’intérieur de la chambre et le traîna jusqu’au lit puis le serra tout contre elle. Le jeune homme aux cheveux devenus ébène ferma les yeux et serra les dents.

     

    « Don’t follow your command,

    But i will fight,

    And i will stand.

     

    Hunt goes on,

    Deep in the night,

    Time to pray,

    Down on your knees,

    You can’t hide,

    From thee eternal light,

    Until my last breath,

    I will fight,

    I will fight,

    I will fight,

    I will fight,

    I will fight. »

     

    La jeune magicienne serra un peu plus le démon dans ses bras, qui serrait toujours plus fort les dents et avaient fermé les poings avant de se téléporter ailleurs, loin d’elle.

     

    Il s’était téléporté complètement au hasard et arriva devant Yuki et Crystal qui cherchaient Elena.

     

    Crystal : Allan !

    Allan : Salut…

    Yuki : On cherche Elena.

    Allan : Elle est dans ma chambre mais elle va pas y rester, j’me suis tiré par téléportation.

    Crystal : Pourquoi t’es parti ?

    Allan : Elle me prend pour un con, j’le sens.

    Yuki : Ca, elle t’a quand même mis plusieurs râteaux.

    Allan : Ouais, je sais. J’suis trop con pour y avoir cru.

    Yuki : Pas trop tôt, tu t’en es enfin aperçu.

    Allan : Ouais, ouais.

    Yuki : Et maint’nan tu vas faire quoi ? Encore nous mordre pour te changer les idées ?

    Allan : J’ai une tronche à vouloir te mordre ?

    Crystal : …

    Allan : Tu nous épargneras tes commentaires, Crystal. Merci.

    Crystal : Mais ?!

    Yuki : On dirais qu’il te connais plus qu’on crois.

    Allan : Je lis juste dans les pensées.

    Yuki : Ah et à quoi je pense là ?

    Allan : Que je suis un bouffon exaspérant. Enfin bref, j’vous laisse les filles. À une prochaine.

     

    Le démon aux yeux devenus rouge sang disparut de la vue des jeunes filles pour réapparaître dans le parc devant le bâtiment, au sommet du plus haut des arbres.

     

    La musique avais reprit dans ses écouteurs, qu’il mit dans ses oreilles et monta le son à fond.

     

    « I realize the stars they die,

    Darkness has fallen the Paradise,

    But well be strong and we will fight,

    Against the creatures of the Niiiiiight.

     

    Angel of Darkness,

    Angel of Darkness,

     

    The world is in your hand,

    But i will fight until the end.

     

    Angel of Darkness,

    Angel of Darkness,

     

    Don’t follow your command,

    But i will fight,

    And i will stand. »

     

    La nuit tomba et Allan avais disparu des alentours des classes et les professeurs le cherchèrent toute la journée durant sans le trouver.

     

    Take my life, open my eyes on the lies. Save me from this Dead Inside.

    Prend ma vie, ouvre moi les yeux sur les mensonges. Sauve moi de cette mort intérieure.


    votre commentaire
  • Alors qu’Allan et Elena continuaient leur tendre danse solitaire dans la grande salle au rythme de la musique, le jeune magicien aux yeux devenus rouge et or reprenait doucement son apparence normal.

     

    La station mp3 passait une musique de circonstance : Nightmare de Avenged Sevenfold.

     

    « Your nightmare comes to life !

     

    Dragged you down below,

    Down to the Devils show,

    To be his guest forever.

    Peace of mind is less than ever.

     

    Hate to twist your mind,

    But God ain’t on your side,

    An old anquiantance severed.

    Burn the world your last endeavor.

     

    Flesh is burning.

    You can smell it in the air,

    ‘Cause men like you have such an easy soul to steal. »

     

    Les deux amants continuaient leur danse au rythme de la musique, se rapprochant doucement de la sortie.

    La musique perdait en puissance au fur et à mesure que les deux amoureux se rapprochaient de la porte.

     

    « So stand in line while they ink number in your head,

    Your now a slave until the end of time here.

     

    Nothing stops the madness turning, haunting, yearing pull the trigger.

     

    You should have known,

    The prince of Evil,

    And it hurts to know that you belong here,

    Yeah,

    Ooooooh !

    It’s your fucking nightmare !

    While your nightmare comes to life !!! »

     

    La musique continuait tandis que les amants s’étaient posés sur les marches de l’estrade l’un contre l’autre. Rien ne semblait pouvoir troubler ce moment de bonheur paisible mais c’était trop beau pour être vrai : la jeune Elena se dégagea des bras d’Allan.

     

    Allan : Qu’est-ce qui se passe ? Pourquoi me fuis-tu tout à coup ?

    Elena : C’est pas bien. On ne peut pas être ensemble !

    Allan : Pourquoi ? Parce que je suis maudit ? À cause de cette malédiction, je devrais me laisser abattre comme un chien galeux ?

    Elena : Je dis pas ça !

    Allan : Alors je dois renoncer au bonheur à cause de ça ? À cause de la malédiction, je devrais m’isoler de tout ?

    Elena : Je dis pas ça…

    Allan : Mais tu le sous-entends.

     

    Le jeune homme se redressa d’un bon et se téléporta à la limite du plafond.

     

    Elena : Redescends de là !

    Allan : Et pourquoi je descendrais ?

    Elena : Parce que je te le demande !

    Allan : Et pourquoi tu le demandes ?

    Elena : Parce que je me sens seule en bas…

    Allan : Je t’ai pas entendu.

    Elena : Descend et dépêche !!

     

    Allan s’exécuta et la musique continuait.

     

    « Can’t wake up in sweat,

    Cause ain’t over yet,

    Still dancing with your demons,

    Victim of your own creation

     

    Beyond the will of fight,

    Where all that’s wrong is right,

    Where hate don’t have a reason,

    Loathing self assassination.

     

    You’ve been lied to,

    Just to rape you of your sight,

    And now they have the nerve to tell you how you feel.

     

    So sedated as they medicate your brain,

    And while you slowly go insane they tell ya,

    « Give with the best intentions, help you with your complications »

     

    You should have known,

    The prince of Evil,

    And it hurts to know that you belong here,

    Yeah,

    No one to call,

    Everybody to fear,

     

    Your tragic fate,

    Is looking so clear,

    Yeah,

    Ooooooh,

    It’s your fucking nightmare. »

     

    Allan se posa devant la jeune magicienne aux yeux émeraudes qui lui sauta au cou et l’embrassa comme il le faisait précédemment.

     

    Elena : Tu es vraiment trop bête.

    Allan : Qui sait.

    Elena : Tu le fais exprès pas vrai ? Tu as très bien compris que-

     

    Allan lui coupa la parole avec un baiser encore plus tendre qu’il ne l’avait fait précédemment.

    La musique continuait de plus belle.

     

    « (Break)

     

    (Maniacal laughter)

    Fight. Not to fail.

    Not to fall.

    Or you’ll end up like the others

     

    Die, die again.

    Drenched in sin.

    With no respect to another.

     

     

    Down, feel the fire.

    Feel the hate.

    Your pain is what we desire.

     

    Lost, hit the wall.

    Watch your crawl.

    Such a remplaceable liar.

     

    And i know you hear their voices,

    Calling from the above,

    And i know they may seem real,

    These signals of love,

    But our life’s made up of choices,

    Some without appeal,

    They took for granted your soul,

    And it’s ours now to steal.

     

    As your nightmare comes to life.

     

    You should have known,

    The prince of Evil,

    And it hurts to know that you belong here,

    Yeah,

    No one to call,

    Everybody to fear,

    Your tragic fate,

    Is looking so clear,

    Yeah,

    Ooooooh,

    It’s your fucking nightmare. »

     

    Les deux amants continuaient leur duos amoureux et finirent par sortir une fois la nuit tombé de la grande salle. Elena ne dormit pas dans sa chambre cette nuit, elle passa la soirée dans les bras de son amant.

     

    Take my life, let’s do this illusion dream.

    Prend ma vie, allons faire ce rêve illusoire.


    votre commentaire
  • Les professeurs et la classe du jeune Allan Hishin entrèrent dans la grande salle après que le sceau se soit brisé et découvrirent le jeune homme souriant comme un démon. Ses yeux ne luisaient plus d’un bleu cobalt, mais brillaient d’un éclat rouge démoniaque. Sa transformation en bête était achevée, l’humain avait laissé place à un démon. À présent, il souriait comme un petit diablotin prêt à commettre les pires atrocités à l’assistance visiblement choquée.

     

    Elena : Allan !

    Yuki : Oublie l’Allan qu’on a connu, c’est devenu un monstre comme les autres.

    Elena : Nan, c’est pas possible.

    Crystal : Elle à raison, Lena. On à plus le choix, on va devoir le tuer.

    Elena : Nan ! Il n’est pas dangereux ! Et je vais vous le prouver !!

     

    Alors que la jeune magicienne, certaine de l’absence de danger s’approchait d’Allan, la station mp3 lança une autre musique : Ignition.

     

    « Start it up,

    Turn it on,

    We can ride this storm.

    A grip of hope in our hands,

    For the coming dawn.

    Up for our necks in complexities,

    Causing us pause,

    As we collect our trought

     

    So don’t blink if you wanna come cross the border,

    Take a look around or come test the water.

    We won’t stop ‘till we see the morning.

    So welcome to the quiet before the storm hits »

     

    La musique continuait alors que la jeune Elena poursuivait son approche vers le jeune Allan devenu démon. Elle s’arrêta net là où elle était lorsque celui-ci se tourna vers elle en souriant, un sourire humain. Il fit un pas devant,  disparu et réapparu devant la jeune fille et…l’embrassa ! Un baiser doux et chaleureux. Un baiser lourd de sentiments, après cet acte surprenant envers la jeune Nocurse il recula d’un pas, apparu devant Yuki et la mordit à la gorge puis fila comme l’air mordre Crystal. Toutes deux hurlèrent de peur et de surprise sans parler de la douleur qu’elles devaient ressentir.

     

    Elena : Allan ! Arrête !!

     

    Le jeune homme avais repris ses traits humains, c’est à ce moment là que la jeune magicienne aux cheveux ébènes et aux yeux verts émeraude comprit : la solution, le remède à la malédiction était le sang. Le sang de jeune fille humaine. Cette découverte lui donna un frisson d’effroi puis d’elle-même, elle détacha la cravate faisant partie de l’uniforme de l’école et détacha le premier bouton de sa chemise.

     

    Elena : Si tu veux du sang, prends le mien !

     

    Le démon se retourna vers elle et se téléporta devant la jeune fille sûre d’elle. Et la gifla.

     

    Allan : Comme si j’avais envie de boire ton sang !

     

    La musique gagna en puissance et résonna d’autant plus fort dans la salle.

     

     

     

     

     

     

    « Turn on, turn on the ignition.

    Everybody,

    Come on, come on and turn on the ignition.

    Come on, come on and turn on the ignition.

    Come on, come on and turn on the ignition !!!

     

    Comatose,

    Half-hearted,

    Room temperature’s is fine.

    Steep walking, no dream is even filling in our minds.

    Earth shaking.

     

    We be quaking like a wake up bomb

    This ain’t no trouble overseas,

    No Vietnam. »

     

    Allan Hishin, devenu démon commença à danser au rythme de la musique et enchaîna téléportations et morsures sur toutes les filles de sa classe, toutes. Sauf Elena.

    Une fois que toutes les filles portèrent des marques de morsures dans leur cou, il se téléporta devant Elena et l’embrassa à nouveau, plus furtivement mais toujours aussi amoureusement. Cette fois, la jeune fille semblait y être préparé et apprécier ce moment unique. Elle passa ses bras autour du cou du jeune homme, lequel avait posé une main derrière la tête de la magicienne et l’autre sur ses hanches.

     

    Puis, le jeune homme repris doucement son apparence humaine mais ses ailes restaient dans son dos. Preuve qu’il n’était plus humain.

     

    « So don’t blink if you wanna come cross the border,

    Take a look around or come test the water.

    We won’t stop ‘till we see the morning.

    So welcome to the quiet before the storm hits

     

    (Take it up a notch, come on, take it up a notch)

     

    Turn on, turn on the ignition.

    Everybody,

    Come on, come on and turn on the ignition.

    Come on, come on and turn on the ignition.

    Come on, come on and turn on the ignition !!!

     

    You sleep walking,

    I’m sleep walking,

    You sleep walking,

    I’m still talking

    Come spark the parts in me that all but died,

    Jump start my heart and wake the sleeper inside.

    Hold up the flag ‘cause it’s ride or die

    Hold up the flag ‘cause it’s ride or die »

     

    Alors que la musique s’arrêtait, tout le monde s’enfuyait laissant les deux futurs amants impossibles, interdits, seuls dans leur monde.

     

    Take my life, let’s dream. Take my life, save me from this Dead Inside.

    Prends ma vie, allons rêver. Prends ma vie, sauve-moi de cette mort intérieure


    votre commentaire
  • Plusieurs heures s’écoulèrent. Le sceau palpitait toujours, il était à présent caché sous une bulle de flammes noires parfaitement visibles autour de la poignée de la grande porte.

    La classe de première année A était toujours regroupée devant cette même porte. Les filles papotaient entre elles, les garçons faisaient pareil et certains posaient des hypothèses sur l’enfermement volontaire du jeune Allan Hishin dans la Grande Salle.

     

    D’ailleurs, ils les entendaient comme si ils étaient à coté : « à tout les coups c’est un chagrin d’amour » « et moi je dis que c’est juste sa crise d’adolescence ». Ceci allait de l’hypothèse totalement inutile au petit soupçon de piste. Alors que les apprentis Sherlock Holmes de la première A de l’école Lunaria continuaient leurs hypothèses, la musique se heurtait encore aux murs de la Grande Salle tandis que la tour de feu s’était abaissée.

     

    Cette fois-ci, ce n’était plus une chanson déprimante comme Dead Inside mais une donnant encore plus de courage : Headstrong.

     

    « Circling your, circling your, circling your head,

    Conteplating everything you ever said.

    Now i see the truth, i got a doubt.

    A different motive in your eyes and now I’m out.

    See you later !!

     

    I see your fantasy,

    You want to make it a reality paved in gold.

    See inside, See inside our heads, yeah.

    Well now that’s over.

    I see your motives inside,

    Decisions to hide. »

     

    Au son de la musique, le jeune magicien se mit à sourire et écarta à nouveau ses bras puis une nouvelle colonne de feu apparu autour de lui. Une colonne partant comme un sablier de feu, une spirale montante, comme éternelle. La montée s’acheva dans une déflagration au plafond et projeta les flammes dans toutes les directions.

     

    Des bandes de feu commencèrent à s’échapper de la spirale, prenant la forme de petits dragons tournoyant autour de leur nid. Allan continuait de sourire alors que sa magie devenais de plus en plus puissante, incontrôlable. Ceci au rythme de la musique.

     

    « Back off, i’ll take you on

    Headstrong to take on anyone

    I know you are wrong

    Headstrong, were headstrong.

     

    Back off, i’ll take you on

    Headstrong to take on anyone

    I know you are wrong and

    This is not where you belong

     

    I can’t give everything away

    I don’t give everything away »

     

    La spirale devenait de plus en plus puissante et noircissait à la vitesse du jour qui décline. Et plus le temps passait, plus le sceau palpitait. À présent cela ressemblait plus aux battements d’un cœur en transe qu’à un cœur battant un peu trop vite. Les bruits du sceau battant comme un cœur humain se callaient progressivement sur le rythme de la musique et firent office de basse.

     

     

     

    « Conclusion manifest

    Your first impressions got to be your very best.

    I see you’re full of shit, and that’s allright.

    That’s how you play, i guess you’ll through every night

    Well now that’s over.

     

    I see your fantasy,

    You want to make it a reality paved in gold.

    See inside, See inside our heads, yeah.

    Well now that’s over.

    I see your motives inside,

    Decisions to hide.

     

    Back off, i’ll take you on

    Headstrong to take on anyone

    I know you are wrong

    Headstrong, were headstrong.

     

    Back off, i’ll take you on

    Headstrong to take on anyone

    I know you are wrong and

    This is not where you belong

     

    Where you belong,

    I can’t give everything away

    This is not where you belong

    I don’t give everything away »

     

    Le sceau recommença à se fissurer malgré la bulle de flamme l’entourant. Il se fendit doucement dans le sens de la longueur d’abord puis d’autres fissures apparurent dans toutes les directions. Les fissures sillonnaient le sort de toutes parts puis eurent raison de celui-ci qui cassa dans une grande explosion de lumières et de feu. La porte s’ouvrit et laissa entrer l’équipe de professeurs suivie de près par la classe.

    Ils tombèrent nez à nez avec un Allan souriant comme un petit démon sorti de sa boîte….

     

    Headstrong, We’re headstrong. Our life is precious.

    Entêtés, nous sommes entêtés. Nos vies sont précieuses.


    votre commentaire
  • Le lendemain matin, Elena se réveilla dans les bras du bel Allan au visage clair. Il avait l’air d’avoir passé une nuit horrible. Elle ne chercha pas plus longtemps et dans un éclat de conscience, souleva la couette et remarqua, à son grand plaisir, que ses sous vêtements n’avaient pas bougé.

    « On sait jamais avec les mecs » pensa-t-elle. La jeune magicienne se leva donc et prit soin de remettre la couette sur le jeune garçon mais elle remarqua qu’il s’était réveillé.

     

    Allan : Tu pars déjà ?

    Elena : Oui, je t’ai bien dit que je ne resterais qu’une nuit.

    Allan : Ouais….

    Elena : Fait pas c’te tête de chien battu, tu savais très bien que c’était qu’une nuit.

     

    Il se leva en toute hâte, attrapa ses habits et à la surprise de la jeune fille, sa station mp3 et se dirigea vers la porte.

     

    Elena : Où tu vas avec tout ça ?

    Allan : A la grande salle.

    Elena : Pourquoi faire ?

    Allan : Les pourquoi et comment ne te regardent pas. Dis juste aux profs que je suis souffrant.

    Elena : T’est sûr que ça va ? T’est pâle comme un cachet d’aspirine et t’as l’air de divaguer.

    Allan : Je vais aussi bien qu’un maudit.

     

    Le mot était lâché, Allan savait très bien qu’il était atteint de la malédiction de la bête mais ignorait comment la combattre.

    Il s’empressa de quitter sa chambre, fuyant les autres questions de la jeune magicienne aux cheveux noirs. Comme il l’avait dit précédemment, il fila dans la grande salle et ferma la porte à double tour et installa un sceau que seul lui et sa promise (encore non trouvée) pourraient briser. Il alla poser la station mp3 sur le meuble à droite, y installa son mp3 et lança Dead Inside de Skillet. Puis le jeune magicien ou futur démon, se plaça au centre de la pièce et joignit ses mains.

     

    Celles-ci commencèrent à s’entourer de flammes allant du jaune canari au noir nuit. Montrant le changement d’état en cours. Quand il jugea les flammes assez grandes et assez puissantes, Allan sépara ses deux mains et forma une colonne de flammes autour de son corps alors que la musique résonnait dans la salle.

     

    « Dead Inside !!!

    To find this love

    I’d walk trough wind and fire

    Forever and always!!!

     

    These hollow hands reach out

    For you to touch me now

    Forever and always…

     

    Dead Inside !

    My heart and soul flatlines

    Put your mouth on mine

    And bring me back to life

    Dead Inside !

    No other satisfies

    My blood runs dry

    Take my life

    And save me from this Dead Inside ! »

     

    Les larmes coulaient sans fin sur les joues du jeune homme, paraissant inconsolable. La colonne continuait d’osciller entre jaune orangé et noir nuit en s’attardant de plus en plus sur la couleur noire, comme pour appuyer l’état du magicien se tenant en son centre.

     

    Le pauvre jeune homme continuait son rituel personnel et sa seule façon pour lui de fuir la réalité tout en pleurant toutes les larmes de son corps au rythme de la musique.

     

    « I can’t escape this love

    I want it the way it was

    Forever and always

    Don’t you leave me here

    Alone in all this fear

    Forever and always

     

    Dead Inside !

    My heart and soul flatlines

    Put your mouth on mine

    And bring me back to life

    Dead Inside !

    No other satisfies

    My blood runs dry

    Take my life

    And save me from this Dead Inside ! »

     

    Alors que la musique continuait et que les larmes ne cessaient de couler, le jeune magicien aux cheveux blond foncés devenant de plus en plus noirs sentit le sceau qu’il avait lui-même posé être mis à rude épreuve. Il se concentra alors sur la porte et les personnes se tenant devant. Tous les professeurs et seuls ses camarades de classe dont Elena et ses deux amies. « Les autres ont dû être renvoyés dans leur chambre » se dit-il. « De toute façon ils n’arriveront jamais à briser mon sceau, pas tant que je ne connaîtrais pas l’identité de ma promise. »

     

    Il détourna donc le regard de la porte et de ceux qui étaient décidés à le faire sortir de la salle. Mais en vain.

    La musique continuait et les larmes commençaient à se calmer.

     

    « I can’t escape this love

    I want it the way it was

    You remind me of a time

    When i felt alive

     

    Dead Inside !

    My heart and soul flatlines

    Put your mouth on mine

    And bring me back to life

    Dead Inside !

    No other satisfies

    My blood runs dry

    Take my life

    And save me from this Dead Inside ! »

     

    Alors que la musique changeait, il sentit le sceau vibrer. Comme appelé par quelqu’un se trouvant à l’extérieur. Alors sa promise se trouverait dans ses camarades ? Parmi les professeurs ?

    Il décida alors de renforcer le sceau et amplifier la force de la colonne de flammes.

     

    Take my life, save me from this Dead Inside !!

    Prend ma vie, sauve moi de cette mort intérieure !!

     

     

     

    Le texte en italique est les pensées du personnage et le texte en italique gras et les paroles de la musique.


    votre commentaire